• MASQUE CONSEILLE

    MASQUE CONSEILLE

  • FEUILLE HEBDOMADAIRE du SANCTUAIRE

    LOGO

    Depuis quelques semaines, la feuille hebdomadaire n'est plus fournie.
    Pour plus d'informations voir : https://www.facebook.com/behuardsanctuaire/

  • FEUILLE de la PAROISSE St PIERRE (24/05/2020)

    SPLV

    La feuille paroissiale est en ligne en page "INFORMATIONS UTILES".
    Vous pouvez accéder directement en cliquant sur l'image.

  • Archives

Chapelle Notre-Dame de Béhuard : nouvelles découvertes

Posté par marechalunjour le 20 septembre 2019

20 septembre – 20h30- Chapelle de Béhuard

LXIAu printemps 2018, dans le cadre de l’Inventaire du patrimoine de la commune de Béhuard, la chapelle Notre-Dame a fait l’objet d’une étude approfondie par le Département, en partenariat avec la Région des Pays de la Loire. Une analyse dendrochronologique (1) des bois de construction a permis de préciser la datation de l’édifice et de reconsidérer une partie de son histoire.

En effet, si la datation du clocher et de la chapelle sud-ouest confirme les travaux d’embellissement de Louis XI, les analyses effectuées sur la partie nord-est de la chapelle attestent d’une construction plus ancienne.

Chargé d’études à la Conservation départementale du patrimoine de Maine-et-Loire, en charge de l’Inventaire du patrimoine de la confluence Maine-Loire, Ronan Durandière présentera les résultats de ses recherches sur l’histoire de l’église Notre-Dame, à la lumière de ces nouvelles découvertes.

(1) En grec dendron désigne l’arbre, khrônos le temps et logos la science : c’est donc en toute logique que la dendrochronologie permet de remonter le temps en analysant les cernes du bois. Curieusement, c’est à un astronome américain que l’on doit la mise au point de la dendrochronologie au début du XXe siècle. Andrew Ellicott Douglass (1867-1962) s’est intéressé aux cernes de croissance des arbres pour vérifier certaines de ses hypothèses sur des variations climatiques liées au cycle solaire.

Le principe de base est simple : les arbres produisent un cerne de croissance par an, dont la largeur varie essentiellement en fonction du climat. Ces cernes sont facilement visualisables sur les souches sous la forme d’anneaux concentriques. En les comptant et en les analysant, on peut établir, pour chaque espèce d’arbre et par région, un catalogue de référence permettant de remonter le temps de nos jours jusqu’à la préhistoire.

< Ci-contre , Louis XI, vitrail de la nef transversale de la chapelle de Béhuard.

 

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus