• Hello !

    Hello

    Désormais on peut s’inscrire pour le bénévolat au service du sanctuaire et (ou) pour recevoir des informations directes, via un formulaire en ligne (Cliquer sur l'image ci-dessus)

    A bientôt

  • NOUVEAUX HORAIRES

    NOUVEAUX HORAIRES

    Cliquer sur l'image pour agrandir et (ou) télécharger.

  • FEUILLE PAROISSIALE 13 oct.

    PELICAN et EVANGELISTES

    La feuille paroissiale est en ligne en page "INFORMATIONS UTILES".
    Vous pouvez accéder directement en cliquant sur l'image.

  • Nuage de catégories

    Divertissement Enseignements Fonctionnement du sanctuaire Formation biblique Histoire et culture Homélies et méditations Humeur Information Non classé Nouvelles activités Offices et cérémonies Prières et intentions Pèlerinage Retraites Réflexions Solidarité Tradition Témoignages

  • EVOLUTIONS du BLOG (10/06/19)

    NOUVEAUTÉS 2018-2019
    __________________
    -L'adresse du blog a changé en sanctuaire-behuard.fr

    -Les écoutes audios sont complétées par une possibilité de téléchargement (à la demande de paroissiens du sanctuaire)

    -Les soirées bibliques (GENÈSE et EXODE) sont également accessibles en ligne.

    -L'enregistrement des homélies est complété par celui des lectures du jour.
    __________________

    NOUVEAUTÉS 2017
    __________________
    -Depuis le 13 novembre, les publicités sont absentes du blog. Cette option vous permet de naviguer en toute tranquillité et assure la qualité attendue de ce média.

    -Dorénavant, et le plus régulièrement possible en fonction des « techniciens » présents, vous pourrez retrouver en ligne, et le jour même, la version audio des homélies du Père LOISEAU.

    -Chaque homélie est accompagnée du texte de l’Évangile du jour correspondant (source © EAQ).
    ____________________________

    RAPPEL des ÉVOLUTIONS 2016
    ____________________________

    -La feuille paroissiale figure en page "INFOS UTILES"

    -A compter du 1er septembre, départ officiel de notre recteur, ce blog verra évoluer son contenu.

    -Tout en continuant à informer les visiteurs sur les activités conduites et les possibilités d’accueil de la maison diocésaine, nous développerons une action de promotion du sanctuaire.

    -Ce blog servira donc de source d’information à tous ceux qui voudront s’engager à nos côtés.

  • Catégories

  • Archives

HISTOIRE du SANCTUAIRE

Notre sanctuaire est aujourd’hui bien vivant et c’est là le résultat d’une longue histoire marquée par des engagements individuels et collectifs. Inscrivons nous dans cette lignée de bâtisseurs et puisons y la détermination à poursuivre cette œuvre.

Des documents plus contemporains (1935 à 1964) sont  accessibles, en sous page « OUVRAGES ANCIENS SUR LE SANCTUAIRE », sur demande du mot de passe via la rubrique « CONTACT » du blog.

Merci de votre compréhension.

Documents libres de droits

Tout récemment (août 2019), Jean-Yves Cordier, spécialiste de l’héraldique et des vitraux était de passage à Denée. Il a réalisé une étude détaillée des vitraux de notre chapelle comportant des éléments héraldiques. Il m’a aimablement autorisé à reprendre ses travaux sous forme du fichier qui suit. Merci à lui pour sa riche contribution à la connaissance de l’histoire de notre sanctuaire.

Vous pouvez accéder au dossier ICI ou en cliquant sur l’image ci-dessous.

COUV_VITRAUX

A l’occasion d’une recherche sur l’église de Denée, nous avons retrouvé 2 documents de 1873 et 1893 sur l’histoire du sanctuaire et de ses pèlerinages.

Ils sont apparemment peu connus et c’est avec plaisir que nous les mettons ici à votre disposition.

fichier pdf DUBREIL BEHUARD 1893.compressed

fichier pdf PARROT BEHUARD 1873.compressed

Guides de visite

GUIDE_2019Pour accompagner les visiteurs du sanctuaire, croyants ou non, nous avons développé un guide  mis en place début septembre 2014. ce guide est régulièrement actualisé.

Ce guide, disponible au Logis du Roy et dans l’église, vous permettra de découvrir notre sanctuaire à partir d’un double cheminement, d’une part  architectural, historique et  mobilier, d’autre part religieux, sans lequel le premier perdrait une partie importante de son sens.

Le guide dans sa version  définitive (du moment !)  peut dès maintenant être consulté et téléchargé  en cliquant sur l’image ci-contre (pagination adaptée à la consultation à l’écran. Choisir l’option ‘Affichage 2 pages’ de votre lecteur PDF).

Ce guide peut également être téléchargé en version imprimable ICI.

>

<

<

<

GUIDE_PRO_2019Pour compléter ce guide à l’attention des visiteurs, nous développons un second document destinés à ceux et celles qui veulent aller plus loin dans la connaissance de notre sanctuaire.

Ce guide, dont le titre a été détourné de la célèbre série « Pour les nuls », s’intitule:  Le sanctuaire « Pour les pros ».

Ce fascicule est plus particulièrement destiné à ceux et celles qui voudraient s’investir dans les visites guidées du sanctuaire.

La dernière version ce guide est disponible ICI. Votre participation à ce travail assez lourd serait vivement appréciée. Contacter le webmestre via la page ‘CONTACT’ du blog.

 

 

 

 

Archives documentaires

Une version originale du « Mystère de Béhuard », spectacle son et lumière joué en 1972, m’a aimablement été confiée par un paroissien.

Le livret de ce spectacle retrace, sous la plume du père Louis de la BOUILLERIE, l’histoire du sanctuaire en 13 tableaux.

Lecture qui mérite de s’arrêter un moment!

(Cliquer sur les images)

PrésentationMDBCOUVPart1 MDBCOUVPart2

 Archives sonores

 

Le tintement de la cloche de la Paix

Image de prévisualisation YouTube

Albums photo

 

 Découvrez  ces albums photos relatifs à la vie ou aux « trésors » du sanctuaire.

Calvaire de Béhuard
Album : Calvaire de Béhuard
Histoire du calvaire par l'image (1927-2014)
7 images
Voir l'album
BEHUARD et ses VIERGES à lENFANT
Album : BEHUARD et ses VIERGES à l'ENFANT
En dehors de la Vierge couronnée de la nef principale, le sanctuaire offre plusieurs autres "Vierge à l'enfant".
11 images
Voir l'album

 

Histoire de Béhuard

 

Si la tradition et l’histoire fixent les origines du sanctuaire de Béhuard au Ve siècle, le lieu a pris son essor au cœur du XVe siècle avec Louis XI. Vous retrouverez ci-dessous les grands moments de cette évolution, notamment à partir d’extraits du « Célestin Port » . En fin de ce texte vous pourrez découvrir des images du sanctuaire en 1945 et 1964 ainsi qu’un bref rappel historique des rois et personnages célèbres du XVe siècle.

L’île de Béhuard était encore inculte et vouée au paganisme, quand elle fut évangélisée au début du Ve siècle par l’évêque d’Angers Maurille, disciple de saint Martin de Tours. A travers tout l’Anjou, Maurille pourchassait les dieux païens, abattait leurs temples et prêchait le culte de Notre-Dame et en particulier la fête de sa Nativité (8 septembre), si populaire auprès des Angevins. Le rocher qui surplombait l’île était consacré au culte d’une divinité marine, protectrice des navigateurs. Maurille lui substitue celui de la Vierge et dédia naturellement le lieu à la Nativité.

Vers le milieu du XIe siècle les îles furent données en fief par le comte d’Anjou, Geoffroi Martel, à un chevalier d’origine bretonne, Buhard. Après la mort de Geoffroi, Buhard légua tous ses biens à l’abbaye St-Nicolas d’Angers.

L’île qui partait jusque-là le nom de la Vierge Marie reçut à juste titre celui du généreux donateur. Jusqu’à la Révolution, ces domaines dépendirent de la cellérerie de St-Nicolas d’Angers. L’on ignore absolument la date des fondations du pèlerinage à la chapelle Notre-Dame. Il paraît, en tout cas, difficile de ne pas rattacher aux mariniers de la Loire l’origine de la dévotion à la Vierge de Béhuard.

Au XVe siècle les pèlerins étaient déjà nombreux. Cependant Béhuard serait vraisemblablement resté un pèlerinage de rayonnement local, ou tout au plus provincial, si le roi de France Louis XI ne s’était pas pris de dévotion fervente à la Vierge de la petite ile : « Elle nous a toujours imparti en toutes nos affaires son aide et sa direction », déclarait-il lui-même. On ne compte pas moins d’une vingtaine de voyage  du roi à Béhuard, le premier date, semble-t-il, de 1462 le 26 juin 1469, il donne l’ordre de construire la nouvelle chapelle, destinée à remplacer l’humble oratoire devenu trop étroit. En 1470, il supplie la Vierge pour obtenir un fils. Exaucé quelques mois plus tard, il vint remercier Notre-Dame par trois fois cette année-là. Mais c’est en 1472 que les séjours du roi sont les plus fréquents. Il y passe parfois plus de quinze jours. Béhuard revit encore Louis XI en 1474, en 1476 (après la victoire  du roi sur Charles le Téméraire à Morat), en 1478, où il donne au sanctuaire, en guise d’ex-voto, son effigie en cire ; en 1479 et en 1480.

Louis XI disparu, Béhuard resta une simple annexe de la paroisse de Denée, mais bénéficia toutefois des donations de Louis XI, exécutées par Jean Bourré et confirmées par Charles VIII, ainsi qu’en témoigne une inscription contemporaine apposée sur un des murs de la chapelle, à charge pour le curé de célébrer les messes et les autres fondations pieuses ordonnées par le roi.

Le pèlerinage subsista. La Vierge de Béhuard protégeait ses fidèles et plus d’une fois, au XVIe siècle, sauva des malheureux menacés par les flots. Au XVII siècle et surtout au XVIII siècle, le pèlerinage perdit de sa faveur. Les fidèles se firent plus rares. Pourtant, en 1757, l’évêque d’Angers avait érigé la chapelle eu paroisse, exécutant ainsi, après trois siècles, le vœu de Louis XI. Mais ce fut une pauvre paroisse, dont les habitants souvent ruinés par les inondations, subsistaient non sans peine. Faute de ressources, ils  ne parvenaient pas à entretenir leur église et il fallait des jugements royaux pour les y obliger, sans grand succès d’ailleurs. Un curé généreux, en 1735, contribua largement aux restaurations indispensables. Cependant, les vertus de la Vierge de Béhuard n’étaient pas entièrement oubliées. Et au moment de la naissance du premier enfant de Louis XVI, en 1778, des prières ferventes montèrent vers Celle qui jadis avait donné à Louis XI un dauphin. La Révolution passa, sans apporter de troubles, semble t-il, au sanctuaire. Les révolutionnaires négligèrent d’enlever les signes du fanatisme et les emblèmes de la monarchie qui paraient les murs.

La Vierge, au milieu de son ile, resta bien protégée. Sous la Restauration, la famille royale, en plusieurs occasions, se mit sous la protection  de la Vierge de Béhuard. Le pèlerinage fut remis en honneur, après 1870, sous l’épiscopat de Mgr Freppel.

Des cérémonies mémorables se déroulèrent le 8 septembre – principal anniversaire de Béhuard, jour de l’Angevine – en 1873, en 1910 et 1923 cette année-là eut lieu, avec l’autorisation du Saint-Père, le couronnement de la Vierge ; en 1932 année du 15e  centenaire, d’autres fêtes furent organisées, le pèlerinage attira des centaines de fidèles.

Du XIXe siècle à nos jours peu de faits saillants, hormis les pèlerinages et les fêtes religieuses déjà mentionnées. En 1832, il y eut une épidémie de choléra, qui éclata le 1er juin. En 1866 l’île fut inondée sept fois en un an. Au moment de la Libérations tous les ponts ayant été détruits par l’aviation anglo-américaine en juillet-août 1944, l’île de Béhuard, isolée, constitua durant prés d’un mois (8 août-1er septembre) un no man’s land, qui n’était occupé ni par les Allemands  sur la rive gauche, ni par les Américains sur la rive droite, au-dessus duquel les tirs d’artillerie se croisaient. Le pèlerinage des Madones, organisé en 1948 par Mgr Costes, a groupé en une magnifique fête religieuse toutes les Madones de l’Anjou réunies autour de la Vierge de Béhuard. De nombreux archevêques et évêques assistèrent à cette fête où les pèlerins, le dimanche, furent transportés en chalands.

Rappels sur le XVe siècle

 

Retrouvez quelques repères sur les rois don ton parle dans l’histoire de Béhuard, ainsi que les noms de personnages célèbres à leur époque… et encore aujourd’hui.

Rois et personnages célèbres

<

<

<

<

<

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus