• OBJET du JOUR

    OBJET du JOUR

  • FEUILLE HEBDOMADAIRE du SANCTUAIRE

    LOGO

    Depuis quelques semaines, la feuille hebdomadaire n'est plus fournie.
    Pour plus d'informations voir : https://www.facebook.com/behuardsanctuaire/

  • FEUILLE de la PAROISSE St PIERRE (24/05/2020)

    SPLV

    La feuille paroissiale est en ligne en page "INFORMATIONS UTILES".
    Vous pouvez accéder directement en cliquant sur l'image.

  • Archives

  • juin 2020
    L Ma Me J V S D
    « mai    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Articles récents

  • EVANGILE du JOUR 01/06/2020

    Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 12,1-12.

    En ce temps-là, Jésus se mit à parler en paraboles aux chefs des prêtres, aux scribes et aux anciens : « Un homme planta une vigne, il l’entoura d’une clôture, y creusa un pressoir et y bâtit une tour de garde. Puis il loua cette vigne à des vignerons, et partit en voyage.
    Le moment venu, il envoya un serviteur auprès des vignerons pour se faire remettre par eux ce qui lui revenait des fruits de la vigne.
    Mais les vignerons se saisirent du serviteur, le frappèrent, et le renvoyèrent les mains vides.
    De nouveau, il leur envoya un autre serviteur ; et celui-là, ils l’assommèrent et l’humilièrent.
    Il en envoya encore un autre, et celui-là, ils le tuèrent ; puis beaucoup d’autres serviteurs : ils frappèrent les uns et tuèrent les autres.
    Il lui restait encore quelqu’un : son fils bien-aimé. Il l’envoya vers eux en dernier, en se disant : “Ils respecteront mon fils.”
    Mais ces vignerons-là se dirent entre eux : “Voici l’héritier : allons-y ! tuons-le, et l’héritage va être à nous !”
    Ils se saisirent de lui, le tuèrent, et le jetèrent hors de la vigne.
    Que fera le maître de la vigne ? Il viendra, fera périr les vignerons, et donnera la vigne à d’autres.
    N’avez-vous pas lu ce passage de l’Écriture ? ‘La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle :
    c’est là l’œuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux !’ »
    Les chefs du peuple cherchaient à arrêter Jésus, mais ils eurent peur de la foule. – Ils avaient bien compris en effet qu’il avait dit la parabole à leur intention. Ils le laissèrent donc et s’en allèrent.

    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

  • ANNONCIATION_DENEE

    ANNONCIATION_DENEE

    L'église NOTRE-DAME de DENEE, historiquement "sœur" de notre chapelle, comporte 2 vitraux rappelant l'annonciation à Elizabeth et Marie...
    Vous pouvez voir le détail des vitraux et les textes liés, dans la page dédiée à cette église dans le menu du blog.

  • Commentaires récents

  • Actuellement en ligne

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Nombre de visiteurs

  • Méta

Assomption 2016… (actualisé 31/07)

Posté par marechalunjour le 31 juillet 2016

Programme de la journée du 15 août 2016:

  1. 07h00: départ du pèlerinage(marcheurs) à Angers, entrée du parc Balzac (8h15 Bouchemaine, 09h00 Pierre Bécherelle, arrivée Béhuard 10h15);
  2. 10h30: grand-messe présidée par Mgr Mercier (voir texte sur Notre-Dame de Béhuard, billet du 21 juillet) ;
  3. 12h–15h: chapelet relais (s’inscrire à la maison diocésaine);
  4. 15h30: prière mariale;
  5. 17h30: messe des pèlerins.

Vous trouverez ci-dessous le tableau de « travail » relatif à l’organisation de notre fête mariale du 15 août.

En fonction de votre disponibilité et de vos souhaits, vous pouvez encore rejoindre l’équipe de votre choix.

Figure en surligné les points à privilégier actuellement… notamment le nettoyage du mardi 9 août (c’est en général très convivial !)

A bientôt.

fichier pdf Organisation 150816

 

Publié dans Information, Offices et cérémonies | Pas de Commentaire »

En hommage au Père Jacques HAMEL (actualisé 31/07)

Posté par marechalunjour le 31 juillet 2016

Jacques-Hamel

Homélie de Mgr Vingt-Trois

fichier pdf Homélie du cardinal André Vingt-Trois – Messe pour les victimes de Saint-Étienne du Rouvray

Prions pour ce martyr

(La Croix du 27 juillet 2016)

Qu’est-ce qu’un martyr ?

Le mot martyr vient du grec martys, signifiant « témoin » : littéralement, le martyros est celui qui rend témoignage, selon l’appel de Jésus dans les Actes des Apôtres : « Vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre » (Ac 1, 8).

C’est dans l’Apocalypse que le mot commence à désigner ceux qui ont témoigné jusqu’au don de leur vie : « Je vis sous l’autel les âmes de ceux qui furent égorgés à cause de la parole de Dieu et du témoignage qu’ils avaient porté » (Ap 6, 9).

Pour cette raison, les premiers chrétiens vont considérer que ceux qui ont versé leur sang pour le Christ parvenaient directement à la béatitude céleste, même s’ils n’avaient pas été baptisés. Ce que les Pères de l’Église appelleront le « baptême de sang ». « Ne soyez pas surpris que j’appelle le martyre un baptême. Tout comme ceux qui sont baptisés sont lavés dans l’eau, de même ceux qui sont martyrisés sont lavés dans leur propre sang », expliquera plus tard saint Jean Chrysostome (Panégyrique de sainte Lucie).

Jusqu’au IIIe siècle, les martyrs sont alors aussi bien ceux qui ont souffert pour la foi que ceux qui sont morts pour elle. À partir du IVe siècle, alors que les persécutions contre l’Église déclinent, le mot désigne uniquement ceux qui ont été tués – on parlera de « confesseurs » pour ceux qui ont souffert au nom de leur foi – et dont le souvenir reste vivace.

Comment l’Église reconnaît-elle le martyre ?

Pour l’Église, le fait de donner sa vie pour le Christ est la voie par excellence vers la sainteté. Dans les processus de béatification de l’Église catholique, la reconnaissance du martyre dispense d’ailleurs de celle d’un miracle.

L’Église mène donc une enquête rigoureuse sur la vie du futur bienheureux et son martyre. « La réputation de martyre est l’opinion répandue parmi les fidèles selon laquelle le Serviteur de Dieu a subi la mort pour la foi ou une vertu liée à la foi », résume l’instruction Sanctorum Mater publiée en 2007 par la Congrégation des causes des saints.

Subir la mort suppose donc une libre acceptation de celle-ci, mais pas de la rechercher. « Il n’y a pas lieu de féliciter ceux qui vont au-devant du martyre ; un tel zèle n’est pas évangélique », écrit l’auteur du Martyre de Polycarpe, dès le IIe siècle. « Chacun doit être prêt à confesser sa foi, mais personne ne doit courir au devant », ajoutera saint Cyprien de Carthage.

L’autre condition est que la cause de la mort doit être « la foi ou une vertu liée à la foi ». Il s’agit de la traduction actuelle de l’ancienne règle de l’Église selon laquelle le martyr devait avoir été « en haine de la foi ». S’il est « certes nécessaire de repérer des preuves irréfutables sur la disponibilité au martyre, écrivait Benoît XVI en 2006 à la Congrégation des causes des saints. Il est tout autant nécessaire qu’apparaisse directement ou indirectement, aussi d’une façon moralement certaine, la haine de la foi du persécuteur. » Or, soulignait-il, « les contextes culturels du martyre et les stratégies de la part du persécuteur, qui cherche toujours moins à mettre en évidence de façon explicite son aversion envers la foi chrétienne ou a un comportement connexe avec les vertus chrétiennes mais simule différentes raisons, par exemple de nature politique ou sociale, ont en revanche changé ».

Ainsi, Maximilien Kolbe (1894-1941), tué à Auschwitz en s’offrant à la place d’un père de famille, n’avait pas été béatifié comme martyr, en 1971 par Paul VI, mais sera canonisé comme tel par Jean-Paul II onze ans plus tard. De la même manière Edith Stein, carmélite déportée car d’origine juive, a été reconnue comme martyre. La récente béatification d’Oscar Romero ouvre aussi de nouvelles perspectives pour tous ceux qui ont été tués pour des raisons politiques, mais liées à leur engagement de foi.

En soulignant que le martyre peut avoir lieu à cause de « la foi ou une vertu liée à la foi », la Congrégation des causes des saints relève aussi d’autres formes de martyre. C’est ainsi que le P. Damien de Veuster, mort de la lèpre alors qu’il s’occupait des lépreux d’Hawaï a été proclamé « martyr de la charité » en 1995. De la même manière, l’Église reconnaît depuis les premiers siècles comme « martyres de la pureté » celles qui ont préféré la mort à la perte de leur vertu, comme sainte Maria Goretti (1890-1902) ou la bienheureuse Albertina Berkenbrock (1919-1931).

(La Croix du 27 juillet 2016)

Publié dans Homélies et méditations, Prières et intentions | Pas de Commentaire »

Itinéraire du Jubilé

Posté par marechalunjour le 1 mai 2016

Itinéraire jubiléUne fiche « Itinéraire Jubilé » est à votre disposition dans la chapelle pour accompagner votre démarche. Cette fiche vous aidera à utiliser certains repères présents dans notre église, comme les chaînes de galériens ou la cloche de la Paix, pour jalonner votre cheminement et votre méditation.

Ces fiches plastifiées se trouvent, au gré des visites et des rangements, soit sur les bancs comme sur cette photo, soit dans le porte documents du panneau d’affichage (à gauche de l’entrée au dessus du tronc).

Bon Jubilé à tous et toutes.

Publié dans Information, Prières et intentions | Pas de Commentaire »

Mieux connaître nos frères d’Irak

Posté par marechalunjour le 16 mars 2016

Pour rester dans l’esprit de notre dernière rencontre dominicale, je vous invite à visiter ce lien vers une conférence de Mgr Yousif Thomas Mirkis.

Yousif Thomas Mirkis, né le 21 juin 1949 à Mossoul, est un prélat catholique irakien de l’Église catholique chaldéenne, archevêque de Kirkouk depuis 2014.

Cette vidéo est la première d’un cycle de 4 que vous retrouverez sur Youtube. La conférence elle-même figure sur cette vidéo et la première minute et demie de la seconde (2/4). La suite, fin de la vidéo 2 et vidéos 3 et 4 concerne la réponse aux questions… C’est également passionnant.

Ce message « interpelle » et plaide pour la résistance des chrétiens au sein de leur pays. Pour Mgr Mirkis, la vraie mission des chrétiens d’Orient est de résister en acceptant d’être comme des « moutons au milieu des loups. » Message d’espoir qui fait parfois le procès d’une compassion occidentale stérile et illustre un célèbre aphorisme de Malraux: « Les idées ne sont pas faites pour être pensées mais vécues. »

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Information, Réflexions | Pas de Commentaire »

Messe du 6 mars

Posté par marechalunjour le 7 mars 2016

IMG_2046_2J’ai assuré le « reportage » de notre messe de ce jour, concélébrée par notre recteur et Monseigneur Noël AL KASTOMA, patriarche des Syriaques catholiques des Pays Bas.
Pour vous permettre de vivre (ou revivre) cet évènement et découvrir, pour certains, la famille irakienne accueillie dans notre sanctuaire, j’ai réalisé un montage sonorisé qui vous sera adressé sur demande.

Une version PDF des images est disponible ici.

fichier pdf MESSE Mgr AL KASTOMA

Publié dans Offices et cérémonies | Pas de Commentaire »

Notre sanctuaire et le bourg vus du ciel

Posté par marechalunjour le 13 février 2016

En prévision de la réalisation d’un document de promotion de notre sanctuaire, a été réalisé hier un premier cadrage depuis la maison diocésaine.

La qualité, malgré une météo peu souriante et l’heure tardive, étant correcte, il a semblé intéressant de vous faire profiter de cette vue inhabituelle de Béhuard (scénario S1 DGAC: altitude inférieure à 50 m, ici 37 m; pas de survol d’habitation;  cercle de sécurité de 30 m à la verticale du drone…)

(Mettre en plein écran et en HD si votre installation supporte ce débit)

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Divertissement, Information | Pas de Commentaire »

2016, année de la Miséricorde

Posté par marechalunjour le 31 décembre 2015

Après un joyeux Noël, l’équipe d’animation vous souhaite une bonne et sainte année de la Miséricorde !

Ayant constaté quelques visites depuis les États-Unis, nous optons pour la version bilingue de cet article!

« The animation team wish you a happy and holly New Year. »
<
Dans cette illustration vous retrouverez le vitrail de la nativité de la Vierge qui rappelle la consécration de notre sanctuaire, ainsi que les symboles de l’eucharistie et de la parole qui nourrissent notre Foi.
<
<
VOEUX 2016_V2

 

 

Publié dans Tradition | Pas de Commentaire »

Solennité de l’Immaculée Conception

Posté par marechalunjour le 3 décembre 2015

IMMACULEE CONCEP 0812

L’image ci-contre représente le vitrail de la Nativité situé dans la chapelle latérale de l’église (face au Logis du Roy)

L’auteur est Benoit Clec’h - benbzh-photography@outlook.fr

 

N’oubliez pas CE SOIR

Une réunion élargie des amis du sanctuaire de Béhuard est prévue le jeudi 3 décembre à 18h à la maison diocésaine salle des hirondelles.

- Ordre du jour :

  1. Programme du sanctuaire ;
  2. Entretien espaces verts du sanctuaire ;
  3. Platanes (élagage, entretien, etc.) ;
  4. Entretien de l’espace Sainte Anne ;
  5. Entretien bénévole du sanctuaire ;
  6. Entretien et Animation de l’abri du pèlerin ;
  7. Logis du Roy ;
  8. Ouverture et fermeture du sanctuaire (9 actuellement) ;
  9. Avenir de la maison diocésaine suite aux visites de sécurité ;
  10. La maison du Poirier ;

InformezParticipez… Invitez

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Echo particulier

Posté par marechalunjour le 9 septembre 2015

L’évangile du jour résonne particulièrement avec l’actualité, ses réfugiés et migrants:

Lc 6,20-26.

« En ce temps-là, Jésus, levant les yeux sur ses disciples, déclara : : « Heureux, vous les pauvres, car le royaume de Dieu est à vous.
Heureux, vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés. Heureux, vous qui pleurez maintenant, car vous rirez.
Heureux êtes-vous quand les hommes vous haïssent et vous excluent, quand ils insultent et rejettent votre nom comme méprisable, à cause du Fils de l’homme.
Ce jour-là, réjouissez-vous, tressaillez de joie, car alors votre récompense est grande dans le ciel ; c’est ainsi, en effet, que leurs pères traitaient les prophètes.
Mais quel malheur pour vous, les riches, car vous avez votre consolation !
Quel malheur pour vous qui êtes repus maintenant, car vous aurez faim ! Quel malheur pour vous qui riez maintenant, car vous serez dans le deuil et vous pleurerez !
Quel malheur pour vous lorsque tous les hommes disent du bien de vous ! C’est ainsi, en effet, que leurs pères traitaient les faux prophètes. »

Que pourrait faire notre paroisse, notre communauté pour répondre à l’appel de notre pape ?

Publié dans Prières et intentions, Réflexions | Pas de Commentaire »

Vitrail de la nativité

Posté par marechalunjour le 7 septembre 2015

Un texte du jour m’a donné l’occasion de commenter le panneau supérieur du vitrail de la nativité. L’homélie, la prière universelle d’hier et la fête de la Nativité de demain m’amènent à poursuivre la visite avec un commentaire du panneau médian de ce même vitrail.

Nativité milieu2

 

PANNEAU MÉDIAN du VITRAIL de la NATIVITÉ: Sainte Anne, saint Joachim et Marie nouveau-né

A défaut d’informations venant du maître verrier sur la figure annexe du vitrail, on peut penser que l’homme est Saint Joachim, mari de Sainte Anne. Quant aux anges, ils sont omniprésents dans les textes et l’iconographie. L’homme, en vertu de sa création, est inférieur aux anges (Héb. 2.7) mais, sur la base de la rédemption, l’homme racheté devient supérieur aux anges puisque c’est lui qui jugera les anges déchus (1 Cor. 6.3), qui règnera avec Christ sur le monde à venir (Héb. 2.5 ; 2 Tim. 2.12) et qui sera, pendant l’éternité, dans une proximité telle que les anges de Dieu ne sauraient la connaître (Apoc. 3.21).

En bas du panneau médian du vitrail de la nativité on trouve l’inscription latine suivante.

Nativitas tua Dei genitrix Virgo gaudium annuntiavit universo mundo

« Ta nativité, Vierge mère de Dieu, a annoncé la joie au monde entier. »  (Traduction à partir du sens des mots tiré de DICOLATIN)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TEXTES LIES

Le texte du vitrail est la première phrase d’une antienne (du grec antiphônos  « qui répond à ». A l’origine, le chant antiphoné est exécuté alternativement par deux chœurs, qui se répondent l’un à l’autre et fusionnent parfois) de la liturgie grecque, employée aussi dans tout l’Occident aux 2e vêpres de la fête de la Nativité.

 

Nativitas tua, Dei Genitrix Virgo,

gaudium annuntiavit universo mundo :

ex te enim ortus est sol iustitiae,

Christus Deus noster,

qui solvens maledictionem dedit benedictionem,

et confundens mortem

donavit nobis vitam sempiternam.        

 

Votre Nativité, Vierge Mère de Dieu,

a annoncé la joie au monde entier :

c’est de vous en effet qu’est issu le soleil de justice,

le Christ notre Dieu :

lui qui, abolissant la malédiction, a donné la bénédiction ;

et confondant la mort,

il nous a fait don de la vie éternelle.

 

 NAISSANCE DE MARIE

La naissance de Marie n’est pas racontée dans les Évangiles. Nous n’avons à ce sujet que des sources apocryphes.

« Or les mois d’Anne s’accomplirent : le neuvième, elle enfanta. Et elle dit à la sage-femme : ‘qu’ai-je enfanté’ celle-ci dit : ‘une fille’. Et Anne reprit : ‘Mon âme a été glorifiée en ce jour’ : et elle coucha l’enfant. Les jours étant accomplis, Anne se leva, elle donna le sein à l’enfant, et elle l’appela Marie ».

(Protévangile de Jacques V, 2)

Les évangélistes ne nous disent pas où est née Marie. On sait seulement qu’elle était parente d’Élisabeth qui habitait en Judée. Il n’est donc pas impossible qu’elle soit elle-même originaire de Jérusalem comme le veut une antique tradition dont on trouve trace dans l’évangile apocryphe de Jacques, qui nous parle des parents de la Vierge, Joachim et Anne Il existait également et très anciennement, à Jérusalem, une maison appelée « la Maison d’Anne. » Près de cette maison fut érigée une église dont la dédicace eut lieu un 8 septembre.


 L’étude ci-dessus a été réalisée par le « webmestre » qui n’est pas un spécialiste avéré de ce domaine. Aussi vos corrections, remarques et compléments éventuels seront les bienvenus! (JFD)

Publié dans Histoire et culture | Pas de Commentaire »

1...131415161718
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus